Villeurbanne, INSA Lyon
06 83 09 96 04
pic.asso@insa-lyon.fr

Prototypes

Découvrez les véhicules

basse consommation

du PIC

2020Concept by PIC

en cours de conception

Icare nous a permis de mieux comprendre le processus de fabrication d'un véhicule basse consommation. Il est donc temps de concevoir à nouveau un prototype, en prenant en compte les points forts d'Icare, et en modifiant les parties qui ont besoin d'être repensés.

Vous souhaitez rester au courant de l'avancée du projet ? Suivez-nous sur facebook et linkedIn !
Vous souhaitez participer à l'aventure ? Contactez-nous !

Epic

2004-2017

En 2004, Epic vient étoffer la famille Proto INSA Club. Premier prototype dont toute la structure est en polymère, il devient, grâce à cette innovation, le véhicule le plus léger de l’histoire du club avec une masse de seulement 30 kg, moteur compris. Le châssis et la coque inférieur sont en carbone nid d’abeille, matériau alliant légèreté et haute résistance. La coque supérieur est en fibre de verre. Enfin, du kevlar est utilisé pour l’avant du prototype.

Epic est le premier véhicule du PIC à être équipé d’un système de télémétrie permettant à l’équipe de mieux gérer la stratégie de course.

Enfin, c’est sur Epic que le projet “roue” est lancé. Le but étant pour l’association de réussir à fabriquer elle même ses propres roues en carbone, plus légères que celle disponible sur le marché. Ce process sera parfaitement maîtrisé en 2016, au bout de 4 ans de recherche, de tests et d'expérimentations.

Grâces à toutes ces innovations Epic sera le prototype de tous les records pour l’association avec notamment un record de 1833 km pour 1L d’essence. Soit 54 mL pour 100 km.

 

Envol

1992-1997

Envol est le premier prototype de l'association. Il a été conçu et fabriqué en 1991 par trois étudiants passionnés de sport automobile. Un an plus tard, Envol concourait pour la première fois à l'Eco-Marathon Shell.

Sa première performance en 1992 était de 227 km/L. Lors de sa dernière participation en 1997, Envol réalise une performance de 804 km/L.

Envol marque le début de l'aventure pour le PIC, les premiers prix de l'équipe, et l'esprit de l'association : contrôler tous les aspects de la conception et de la fabrication du prototype.

Icare

2018- présent

Malgré ses excellentes performances, Epic a été de plus en plus mis en difficulté par les circuits de la compétition. Ces derniers sont plus maintenant plus urbains, avec beaucoup de virages.

Pour réaliser de meilleures performances, le besoin d'un nouveau prototype c'est fait ressentir. C'est pourquoi durant la saison 2013-2014 l'association s'est lancé dans la conception d'un nouveau véhicule. Ce projet va s'étaler sur presque 5 ans, avec pour mot d'ordre de réaliser toute la fabrication en interne, en contrôlant ainsi tous les aspects du prototype. Cette idée directrice a permis d'apprendre de nombreux procédés de fabrication, qui seront utiles à l'association dans le futur.

La coque d'Icare est en carbone, avec une âme en nomex. L'électronique est revue, pour passer à une électronique logique avec un système de BUS-CAN, et avoir un module de télémétrie séparé du module gérant le moteur.

La direction a été conçue pour respecter les angles d'Ackerman, ce qui permet de réduire les pertes en virage. Icare possède un rayon de braquage de 6 mètres. Icare possède aussi un train arrière amovible, qui permet d'accéder plus facilement au moteur.

Il valide sa première performance au Shell Eco-Marathon 2019 : 1134 km/L ! C'est presque 10% de mieux que la dernière performance d'Epic, qui est de 1050 km/L.

Orca

1998-2004

Alors que les performances d'Envol commençaient à stagner, et que l'association prenait de l'ampleur, le PIC décide se lancer dans la fabrication d'un deuxième prototype.

C'est une équipe d'élève ingénieurs du département Génie Mécanique et Développement de l'INSA Lyon qui sera chargé de l'aérodynamisme du véhicule. Avec un Cx de 0.12, la forme de la coque va permettre à Orca d'avoir de meilleures performances que son grand frère, Envol.

Ainsi, en 1996 naît Orca. Le nom vient de sa forme de coque caractéristique. Cette dernière est en fibre de carbone, avec des verrières en polycarbonate.